Pièce de théâtre : ELLES au Gargas’ Café du 28 avril 2017

Gargas’ Café du 28 avril 2017

Soirée :

Pièce de théâtre :  ELLES

par la Compagnie La Posada de Don Quichotte

suivie d’un débat avec
un représentant d’Amnesty international

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h30)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr

SPECTACLE : Une production M.J.C de Cavaillon

Titre : ELLES

Durée : 1h 10

Mise en scène : Alain GUERRIERI

Avec : Valérie Guerrieri, Mélanie Defondaumière

La pièce :

Cette pièce est une création de la compagnie de la MJC de Cavaillon  » la Posada de Don Quichotte  » mis en chantier en 2015, les textes sont basés sur des fait réels (remis en forme pour être présentés théâtralement), des témoignages, le net et les médias donnent largement de quoi se documenter, et Amnesty Internationnal est aussi une source fiable.
Nous avons évité de tomber dans une dramaturgie trop forte, théâtralement nous aurions pu faire d’avantage d’effet, plus d’images marquantes, mais nous avons préféré être à la limite pour une meilleure réflexion sur les sujets abordés. Notre spectacle parle des femmes mais plusieurs situations peuvent s’appliquer également aux hommes, c’est du théâtre engagé, théâtre lieu de paroles, lieu d’expression, avec les temps qui courent entre deux comédies, il sera bon que des vérités soient dites. Aujourd’hui, les filles bataillent pour choisir entre rester fortes et honnêtes envers elles-mêmes, et se conformer aux attentes de la société dans le désir de plaire. On leur apprend à ne pas être trop enflammées, trop passionnées, trop intelligentes, trop bienveillantes… On les encourage à étouffer leur instinct, leur indignation, leurs désirs et leurs rêves, à être polies, à obéir aux règles.
Les comédiennes se glissent dans la peau d’une Américaine soumise à la pression des cheerleaders; d’une fille Masai déterminée à ne pas subir de mutilation génitale ; d’une esclave sexuelle bulgare de 15 ans ; d’une petite ouvrière chinoise fabriquant des Barbies ; d’une Iranienne amenée à se refaire le nez… et bien d’autres filles encore en quête d’elle-même.

La mise en scène :

Une mise en scène sobre pour laisser aux textes toutes leurs forces,
Un travail sur le jeu des comédiennes pour être vrai dans leurs corps,
Un espace réduit pour exprimer le peu de place faites aux femmes,
Un public réduit pour être au plus proche des comédiennes, pour ressentir les vibrations, les respirations, être à la fois spectateurs et acteurs.

ELLES : création 2016

Contact : Alain Guerrieri

198, rue antoine gros
84440 Robion
tél:0490757807
port:0642376468
alain.guerrieri.84@orange.fr
la.posada.de.don.quichotte.84@orange.fr
http://quichotte.wix.com/posada
https://www.facebook.com/laposadadedonquichotte

Les Bals argentins ou Milongas : un rendez vous social au Gargas’ Café du 31 mars 2017

Gargas’ Café du 31 mars 2017

Soirée :

Les Bals argentins ou Milongas :

un rendez vous social

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h30)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr
Tel : 06 07 35 00 35

Le TANGO, loin de l’image mythique donnée par les spectacles, fait d’abord partie intégrante de la culture et de la vie argentines. D’abord par son histoire, faite de métissage, d’évolutions musicales et poétiques, ensuite par l’évolution de la danse sous des influences culturelles, techniques et mondialistes…

L’évocation des milongas portègnes, celles de Buenos Aires, montre qu’elles traduisent un mode de vie convivial et une manière d’être qui démultiplient les plaisirs de la musique et de la danse. La conférence est illustrée d’extraits de tango et de photos et elle sera complétée par une démonstration en direct effectuée pour notre plus grand plaisir par plusieurs couples de la région.

Le conférencier, Maurice Chabannon se consacre à l’étude de la culture argentine et plus particulièrement au tango depuis de nombreuses années. Habitué des séjours à Buenos Aires, il a écrit plusieurs ouvrages sur le tango, et donne des conférences sur divers thèmes autour du Tango (entre autres au Festival de Tarbes).

Cet ancien proviseur de Lycée s’adonne également à l’écriture comme moyen d’évasion et d’observation ; il a déjà consacré un recueil de nouvelles au monde du tango argentin : un Tango à fleur de lèvres, et La Dernière Cuite, où il aborde l’esthétique musicale et chorégraphique dans le cadre social.

Son dernier roman, La vie est une Milonga, devrait paraître fin mars 2017. Avec un peu de chance, nous pourrons l’acquérir et le faire signer lors de notre rencontre à Gargas !

Voir aussi son blog www.buenosairesamoroso.com

Tout un programme !