Archives de catégorie : Gargas Café

Espresso – Jazz Latino- Gargas’ Café du 26 octobre

Marc Dutilloy, auteur, compositeur et guitariste de jazz. Il étudie le jazz à l’IMFP pendant trois ans ; il est le fondateur du groupe de jazz manouche «Georgia Brown» et a composé trois albums, nominé aux trophées du jazz en 2004. En première partie de Romane 2001-2004 et de Rhoda Scott en 2005, puis classé au palmarès CBI de Montréal.

Marc Dutilloy est auteur, compositeur et interprète du disque «Circus» réalisé et distribué en Italie, il est salué par la critique comme «prestigieux projet».

On se laisse entraîner sur les rythmes de ces musiciens Varois qui contribuent avec un extraordinaire talent à donner ses titres de noblesse au Jazz.

Parfaite complicité, ils revisitent les standards pour offrir un répertoire particulièrement éclectique où se mêlent rythmes endiablés et émotions, sensibilité et virtuosité.

Le groupe « Des4tre » – Gargas’ Café du 21 septembre

Des passionnées de littérature et de lecture… et la lecture à voix haute c’est mieux pour partager !

Quatre personnalités différentes, quatre voix qui se complètent, des textes percutants, des images qui suggèrent, une musique qui accompagne… vous voilà partis pour une heure d’évasion.

De l’atelier d’écriture à la lecture à voix haute, il n’y a qu’un pas.

Un pas allégrement franchi par Elisabeth, Raymonde et Marie-Ange. Voilà déjà quelques années qu’elles se sont rencontrées dans un atelier d’écriture, elles ont alors commencé par partager le bonheur d’écrire en groupe.

Puis il y a deux ans, Marie-Ange a eu l’idée de créer un atelier- lecture dans une résidence de personnes âgées. Bien sûr, elle a demandé tout naturellement à ses deux copines et à Françoise avec qui elle enregistre des livres pour la Bibliothèque Sonore (organisme qui prête des livres audio aux malvoyants) de la rejoindre pour cette nouvelle aventure.

Voulant parfaire leur lecture, elles participent à un stage de lecture à haute voix . La formation se termine par un spectacle de lecture ayant pour thème « entre ombre et lumière » qu’elles donnent avec les autres stagiaires dans une bibliothèque de Carpentras.

Sournoisement le virus de la lecture à haute voix venait de s’installer encore plus profondément en elles.

Leur voie était toute tracée, elles allaient elles aussi monter un spectacle qu’elles créeraient de toutes pièces. Mais avant, il fallait trouver des textes !

Elisabeth se souvenait d’une nouvelle d’Eric Emmanuel Schmitt qui l’avait beaucoup marquée. Le texte comprenait 60 pages, trop long… alors tout « naturellement » elle les a réduites à 7 ! Elle a réussi l’exploit de garder toute la substance émotionnelle de l’œuvre.

D’autres textes émouvants, souriants, dépaysants sont venus se rajouter créant une trame forte et chaleureuse.

Ne voulant pas d’une lecture seule, elles se sont tournées vers un musicien (El Hadji) qui a accepté de les suivre. Puis, tout naturellement Luc (le mari d’Elisabeth) ayant déjà une expérience avec les pièces de théâtre aux Mines de Bruoux est devenu leur metteur en scène. Il a également un « bon coup de crayon » et a donc eu l’idée d’accompagner les textes avec ses propres dessins ou des photos réadaptées par lui.

Le spectacle était né, il fallait maintenant le partager…

Spectacle : Barbara – Gargas’ Café du 25 mai 2018

C’est une voix… une guitare…

Pascale….Eddie… une passion commune pour la musique, le chant et…. le répertoire de Barbara.

Ils nous proposent un spectacle bien rodé, avec des chansons très connues de l’artiste, (Vienne, Nantes, l’incontournable Aigle Noir, Ma plus belle histoire….) d’autres un peu moins (Drouot, Mon enfance, Madame….)

Ils nous embarquent immédiatement dans cet univers de maux, d’amour, de mort, de mots, où les accords du guitariste collent à merveille à la voix mélodieuse de l’interprète, tantôt légère et cristalline tantôt plus profonde et généreuse.

C’est un réel plaisir de retrouver l’univers de Barbara, sa poésie et son intimité avec Pascale et Eddie, dont la complicité saute aux yeux dès les premiers instants.

Tous deux éducateurs spécialisés dans les bouches du Rhône, ils se produisent dans des petites salles, des cafés, et drainent avec eux un public passionné de beaux textes et de belles chansons françaises.

Leur prestation, au cours de laquelle l’humour n’est pas absent, est un pur bonheur, ils nous donnent beaucoup et le public leur rend bien, par des applaudissements nourris et d’inévitables rappels.

Une soirée de grande qualité.

Une lecture mise en espace – découvrir un Alphonse Daudet méconnu – Gargas’ Café du 20 avril 2018

Quand nous évoquons Alphonse Daudet, nous pensons aussitôt aux « Lettres de mon moulin » : la chèvre de Monsieur Seguin, le secret de Maître Cornille, les trois messes basses, le Curé de Cucugnan…

Mais Daudet n’a pas écrit uniquement des contes et des nouvelles, il a su traduire l’esprit du roman populaire du XIXème siècle, comme dans « Les Misérables » ou « Sans famille ».

Ces lectures ont été données à la Chapelle Saint-Didier de Sainte-Croix-à-Lauze pour l’association Alauza, à Forcalquier à l’occasion de la manifestation Débrouill’Art, à la Fête des Jardins partagés, au couvent des Cordeliers pour Forcalquier des Livres, à la salle des fêtes de Saignon et à celle de Castellet.

Venez découvrir des extraits de « La Belle Nivernaise », du « Nabab » à la salle polyvalente de Gargas et vous aurez alors des nouvelles d’Alphonse … Daudet.

Vous aurez également le plaisir de retrouver un classique de Daudet, un conte truculent sur la lutte entre le spirituel … et le spiritueux, mais vous avez déjà deviné ce dont il s’agit…

Conférence : Cathédrales de Provence -Gargas’ Café du 22 septembre 2017

Gargas’ Café du 22 septembre 2017

CONFÉRENCE : CATHÉDRALES de PROVENCE

de Monique JANNET- VALLAT

à 20 h
salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h00)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr

CONFÉRENCE : CATHÉDRALES de PROVENCE
de Monique JANNET- VALLAT

En partenariat avec l’Association des Amis du Musée et du Patrimoine du Pays d’Apt (AAMPPA)

CATHÉDRALES de PROVENCE est le titre de l’ouvrage prestigieux auquel a participé la conférencière. Grâce aux somptueuses illustrations à l’aquarelle de Jean Marie Gassend et à sa propre documentation elle donnera un aperçu des plus emblématiques parmi les 30 cathédrales qui virent le jour au fil des siècles de l’époque médiévale jusqu’au 19 ème siècle.

Monique JANNET- VALLAT, après des études d’histoire à Lyon, un poste d’ingénieur à la Direction des antiquités de la Région Rhône-Alpes et un doctorat en archéologie médiévale, est chargée de cours à l’université de Bourgogne jusqu’en 2001 puis dirige comme conservateur le musée archéologique de Nice Cimiez.

Exceptionnellement le repas sera servi à 19 h pour laisser le temps au service de se terminer avant la prise de parole.

Pièce de théâtre : ELLES au Gargas’ Café du 28 avril 2017

Gargas’ Café du 28 avril 2017

Soirée :

Pièce de théâtre :  ELLES

par la Compagnie La Posada de Don Quichotte

suivie d’un débat avec
un représentant d’Amnesty international

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h30)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr

SPECTACLE : Une production M.J.C de Cavaillon

Titre : ELLES

Durée : 1h 10

Mise en scène : Alain GUERRIERI

Avec : Valérie Guerrieri, Mélanie Defondaumière

La pièce :

Cette pièce est une création de la compagnie de la MJC de Cavaillon  » la Posada de Don Quichotte  » mis en chantier en 2015, les textes sont basés sur des fait réels (remis en forme pour être présentés théâtralement), des témoignages, le net et les médias donnent largement de quoi se documenter, et Amnesty Internationnal est aussi une source fiable.
Nous avons évité de tomber dans une dramaturgie trop forte, théâtralement nous aurions pu faire d’avantage d’effet, plus d’images marquantes, mais nous avons préféré être à la limite pour une meilleure réflexion sur les sujets abordés. Notre spectacle parle des femmes mais plusieurs situations peuvent s’appliquer également aux hommes, c’est du théâtre engagé, théâtre lieu de paroles, lieu d’expression, avec les temps qui courent entre deux comédies, il sera bon que des vérités soient dites. Aujourd’hui, les filles bataillent pour choisir entre rester fortes et honnêtes envers elles-mêmes, et se conformer aux attentes de la société dans le désir de plaire. On leur apprend à ne pas être trop enflammées, trop passionnées, trop intelligentes, trop bienveillantes… On les encourage à étouffer leur instinct, leur indignation, leurs désirs et leurs rêves, à être polies, à obéir aux règles.
Les comédiennes se glissent dans la peau d’une Américaine soumise à la pression des cheerleaders; d’une fille Masai déterminée à ne pas subir de mutilation génitale ; d’une esclave sexuelle bulgare de 15 ans ; d’une petite ouvrière chinoise fabriquant des Barbies ; d’une Iranienne amenée à se refaire le nez… et bien d’autres filles encore en quête d’elle-même.

La mise en scène :

Une mise en scène sobre pour laisser aux textes toutes leurs forces,
Un travail sur le jeu des comédiennes pour être vrai dans leurs corps,
Un espace réduit pour exprimer le peu de place faites aux femmes,
Un public réduit pour être au plus proche des comédiennes, pour ressentir les vibrations, les respirations, être à la fois spectateurs et acteurs.

ELLES : création 2016

Contact : Alain Guerrieri

198, rue antoine gros
84440 Robion
tél:0490757807
port:0642376468
alain.guerrieri.84@orange.fr
la.posada.de.don.quichotte.84@orange.fr
http://quichotte.wix.com/posada
https://www.facebook.com/laposadadedonquichotte

Les Bals argentins ou Milongas : un rendez vous social au Gargas’ Café du 31 mars 2017

Gargas’ Café du 31 mars 2017

Soirée :

Les Bals argentins ou Milongas :

un rendez vous social

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h30)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr
Tel : 06 07 35 00 35

Le TANGO, loin de l’image mythique donnée par les spectacles, fait d’abord partie intégrante de la culture et de la vie argentines. D’abord par son histoire, faite de métissage, d’évolutions musicales et poétiques, ensuite par l’évolution de la danse sous des influences culturelles, techniques et mondialistes…

L’évocation des milongas portègnes, celles de Buenos Aires, montre qu’elles traduisent un mode de vie convivial et une manière d’être qui démultiplient les plaisirs de la musique et de la danse. La conférence est illustrée d’extraits de tango et de photos et elle sera complétée par une démonstration en direct effectuée pour notre plus grand plaisir par plusieurs couples de la région.

Le conférencier, Maurice Chabannon se consacre à l’étude de la culture argentine et plus particulièrement au tango depuis de nombreuses années. Habitué des séjours à Buenos Aires, il a écrit plusieurs ouvrages sur le tango, et donne des conférences sur divers thèmes autour du Tango (entre autres au Festival de Tarbes).

Cet ancien proviseur de Lycée s’adonne également à l’écriture comme moyen d’évasion et d’observation ; il a déjà consacré un recueil de nouvelles au monde du tango argentin : un Tango à fleur de lèvres, et La Dernière Cuite, où il aborde l’esthétique musicale et chorégraphique dans le cadre social.

Son dernier roman, La vie est une Milonga, devrait paraître fin mars 2017. Avec un peu de chance, nous pourrons l’acquérir et le faire signer lors de notre rencontre à Gargas !

Voir aussi son blog www.buenosairesamoroso.com

Tout un programme !

Gargas Café – L’histoire du Saxophone – 23 septembre 2016

Gargas’ Café du 23 septembre 2016

Soirée : L’ Histoire du Saxophone
par Michel Rigouard

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr
Tel : 06 07 35 00 35

4mai2013

invité : Michel Rigouard

Une conférence pour une véritable histoire du saxophone, instrument populaire et paradoxalement méconnu.

Dernier né des instruments « mécaniques » (non électrifiés), le saxophone est issu de la Révolution Industrielle par le génie d’Adolphe Sax en 1841.

Immédiatement adopté par les musiques militaires, dès 1845, suite à la réforme des orchestres initiée par le Général de Rumigny, il fera une timide apparition dans l’Opéra, dans la musique de chambre, avant que le jazz ne s’en empare et contribue à sa popularité et à sa renaissance en France et Outre-Atlantique dans les années 1920.

michel rigouard

La famille des saxophones comprend aujourd’hui sept modèles (du sopranino au contrebasse) et appartient à la catégorie des bois en raison de son clétage qui s’apparente à celui des autres instruments de la même catégorie et de son fonctionnement résidant dans la mise en vibration d’une anche simple (taillée dans du roseau) par le souffle de l’instrumentiste.

« Caméléon », le saxophone est aujourd’hui présent dans tous les courants musicaux et servi par un grand nombre d’interprètes inventifs et en perpétuelle recherche d’innovation.

Gargas Café – chansons – Bruno Duchâteau – du 20 mai 2016

Gargas Café du 20 mai 2016

Soirée chansons avec Bruno Duchâteau

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr
Tel : 06 07 35 00 35

invité : Bruno Duchâteau

bd02

Humour et poésie sont les deux maîtres mots des chansons de Bruno Duchâteau. Ce chanteur explore l’espace, les mots et les sons pour nous livrer un univers sensible, coloré et décalé.
Des personnages surprenants visitent ce répertoire comme «M. Hector» (le mari de la femme) ou ce «Papa idéal» qui souffre d’être homme au foyer intégral,
des instruments aussi : une guitare, un didjeridoo, une sanza, un accordéon… L’artiste tire sur le fil des relations humaines pour aborder les grands thèmes qui l’agite : les autres, l’amour, la différence.

Portés par la mise en scène de Gérard Morel, les textes et les musiques de Duchâteau touchent là où ça fait du bien…en plein cœur.

bd01

La presse :

«Duchâteau : un lutin qui jongle avec les mots, un artisan de la rime qui suit le fil de son bon plaisir…» France 3

«Il faut bien le dire, cela a été un vrai régal ! On entre dans son spectacle, on s’y installe avec bonheur, car ce chanteur sait capter son public ; il nous donne à savourer ses textes qui évoquent la vie, l’amour, les révoltes….»
La Marseillaise

« Bruno livre un savant mélange entre les moments de la vie, avec toute la gamme des couleurs, ses convictions et un humour à l’emporte-pièces. »
Le journal de la Haute-Marne

bd03

Le site : www.wafwaf-production.fr

Gargas’ Café – Vendredi 22 avril 2016 – 20 h

Gargas Café du 22 avril 2016

L’histoire et la culture des Yekwana

à 20 h

salle polyvalente de Gargas (centre village)
(petite restauration dès 19h)

Pour Réserver : resa@associationtransition.fr
Tel : 06 07 35 00 35

invité : Alex Lhermillier

photo_avril_1

Après notre première rencontre le vendredi 16 octobre 2015 au cours laquelle nous nous sommes penchés sur les Yanomami et le travail de l’ethnologue, Alex Lhermillier vous proposera pour poursuivre sa démarche, de visiter l’histoire et la culture des Yekwana qui vivent au bord des cours d’eau, au centre du Venezuela, puis les Yukpa installés dans la sierra de Perijá, à la frontière de ce même pays et de la Colombie.

Par ces pistes, il vous conduira d’une société qui vivait à l’écart du monde dit « civilisé » à la dernière, répartie en communautés dispersées, cultivant aujourd’hui le café et donc entretenant des rapports marchands avec l’économie occidentale, et il abordera les effets de la transition d’un monde vers un autre, de la transculturation, de la disparition lente ou rapide et brutale de ces sociétés indigènes.

photo_avril_2

Une soirée annonçant un bel échange en perspective.

photo_avril_3

Photo 1: Une fête chez les Yakwana
Photo 2: Village yekwana
Photo 3: Samamo, hameau yukpa